Arrêt des hormones : bilan après 4 mois

Cela fait quelques mois maintenant que j’ai arrêté de prendre une contraception hormonale. Je t’ai parlé il y a un moment de mon histoire contraceptive. Aujourd’hui je viens te faire un premier bilan de l’arrêt des hormones sur mon corps, et mon mental.

Quand on cherche « arrêt hormones » ou « arrêt pilule » sur internet on trouve un certain nombre de points qui reviennent comme un schéma strict sur l’arrêt des hormones.

1. J’ai retrouvé ma tête ?

Lorsque j’étais sous hormones j’étais très lunatique, j’avais des sautes d’humeurs fréquentes et une certaine hypersensibilité assez agaçante. Je pleurais facilement ( tout le temps? ) et j’étais très irritable. Je broyais aussi souvent du noir.

Depuis l’arrêt des hormones tout ça va beaucoup mieux ! Je me sens à nouveau maître de mes émotions, je les contrôle donc mieux et elles me semblent moins « dans l’excès ».

Ce n’est évidemment qu’une expérience personnelle, tout le monde ne peut pas réagir comme moi, cela vaut pour tous les points ici évoqués !

2. Balance, ma belle balance dis moi qui est la plus légère du pays ?

J’ai de suite perdu énormément de poids. Déjà que je n’étais pas très épaisse, j’ai, en moins de 3 mois perdu presque 5kg. Au début je me suis inquiétée, et mes amis/famille aussi. Mon rythme de vie et mon alimentation restant relativement les mêmes je ne comprenais pas cette fonte avant de tout mettre sur le dos des hormones.

Par contre j’ai également perdu au passage une bonne taille de soutien-gorge, ce que j’ai très mal vécu. Je ne pourrais pas dire exactement combien car je ne porte pas vraiment de soutien-gorges depuis  près de 4 ans. Néanmoins entre d’anciennes photos et mon reflet aujourd’hui, la différence est flagrante! Et actuellement, je donnerais tout pour retrouver ma poitrine d’il y a quelques mois ( séquence larme ). Bien sûr mon estime de moi ne se limite pas a une poitrine mais ça reste un changement assez perturbant au début.

3. Dermato ? Pour quoi faire ?

D’un point plus positif: mon acné a quasiment entièrement disparue. J’ai lu beaucoup de témoignages prétendant l’inverse mais chez moi, ma peau n’as jamais été si jolie. Un peu avant les règles j’ai 2-3 boutons qui apparaissent mais c’est bien tout !

4. Alerte rouge !

Lorsque je prenais la pilule j’avais un cycle forcément hyper régulier. Sous implant je ne les avais pas.

Maintenant j’ai un stérilet en cuivre donc les conditions sont un peu particulières. Mes règles sont très longues ( 10jours au record ! ) pas très régulières, mais surtout très douloureuses. J’ai donc un syndrome pré-menstruel très marqué comprenant le kit fringales, ballonnements et légère acné.

Malgré tous ces mauvais points je suis ravie de les avoir à nouveau, je sens mon corps fonctionner, être vivant. Après 3 ans à me sentir nécrosée de l’intérieur avec l’implant, c’est plus qu’agréable.

5. Libido retrouvée ?

On le lit partout : la pilule et les hormones de manière générale font fondre l’appétit sexuel. Qu’en arrêtant tout ça on se retrouve à vouloir faire des galipettes dans tous les sens comme une ado. Et bien chez moi…. Nope! Échec total. Ma libido est restée la même à savoir variante/calme.

Par contre ! Un point qui me semble très très important et qui a carrément révolutionné ma vie sexuelle. Je ressens beaucoup plus les choses. Je m’explique ( enfin je vais essayer ).. Sous hormones, lors d’un rapport, je ressentais du plaisir, mais un plaisir flou. Par exemple lors d’un cunnilingus je ressentais du plaisir de manière diffuse. Je n’étais pas capable de sentir distinctement les mouvements de la langue de mon partenaire. Aujourd’hui ça a changé et je ressens de manière générale un plus grand plaisir lors d’une partie de jambes en l’air! Je ne crois pas que cela soit dû uniquement à l’arrêt des hormones mais également à mon chéri. Je crois quand même intimement que l’arrêt des hormones y est pour quelque chose.. Vive les sensations décuplées !

6. Ce que je ne sais pas …

Il y a certains points qui reviennent régulièrement dans les articles sur internet dont je ne peux pas forcément témoigner.

Le premier étant la fertilité. N’essayant pas d’avoir un bébé, je ne peux pas te dire ce qu’il en est pour moi. Mais de manière générale, il faut savoir qu’on ne « perd » pas sa capacité à procréer en prenant une contraception : cela revient à la normale pour la plupart des femmes à l’arrêt d’un contraceptif.

On parle aussi parfois de cheveux plus gras. Je n’ai pour ma part pas remarqué de changements sur ce point là. Pour rester dans le domaine de la pilosité, il paraît là aussi que les poils repoussent plus vite. Là non plus je n’ai pas remarqué de changements, en même temps j’y fais si peu attention…

Bilan de ma vie sans hormones :

Je me sens vivante, plus à l’aise dans mon corps, bref mieux. Certes tout n’est pas rose notamment les menstru, mais dans la balance il y a bien plus de positif pour moi.

J’ai la sensation d’avoir repris le contrôle de mes émotions et rien que pour ça, je suis ravie!

Alors attention, je ne dis absolument pas que toutes les femmes devraient arrêter une prise hormonale. Il y a certaines à qui cela convient parfaitement. Ce n’était pas mon cas, c’est pour cela que j’ai arrêté. Je ne partage mon expérience que pour « aider » celles qui se poseraient la question d’arrêter, ou qui ne veulent pas en prendre.

Chacune fait comme bon lui semble, si la prise d’une contraception hormonale convient, il n’y a pas forcément de raison d’arrêter. Si elle ne convient pas/plus, il y a d’autres contraceptions existantes comme le stérilet en cuivre, le préservatif et d’autres encore.

Le plus important à mon sens étant de s’écouter. Écouter son corps. Et choisir ce qui sera le mieux pour vous!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.