Féminisme pro-sexe

Depuis plusieurs années je me revendique comme étant féministe.
Depuis plusieurs années, j’ai une vie sexuelle.
Il m’a fallu un certain temps pourtant avant d’allier les deux, bien qu’aujourd’hui cela me semble tellement évident.

Qu’est ce que le féminisme sexuel à mes yeux ?

Le même credo que pour tout domaine : « L’égalité homme-femme »
Une sexualité libre et sans jugements en quelque sorte.

Le féminisme pro-sexe, comme il est nommé, appelle au respect. Le respect au vu d’actions et de discours étant tenus par les hommes, mais ne pouvant l’être par des femmes sans choquer la morale. La bien-séance.

C’est supprimer les inégalités de droits. Et supprimer la critique qui est liée aux déviances, si supposé qu’elles en soient.

Assumer de se masturber. De regarder du porno. Pouvoir coucher le premier soir sans être une fille facile. Coucher avec un, deux, trois inconnus sans être une salope. Pouvoir avoir envie d’en parler sans choquer la morale. Avoir une sexualité indépendante. Voulue. Assumée. Libre. Mettre de la lingerie sexy pour soi, et pas uniquement pour son partenaire. Utiliser des sextoys sans honte. Être perverse. Oser dire qu’on aime le sexe. Avoir des fantasmes, des envies, des préférences. Multiplier les partenaires ou n’en avoir qu’un seul. Ou une seule. Aimer les garçons. Ou les filles. Ou les deux. N’importe quel genre.

Avoir un orgasme quand on a envie, par nous-mêmes, par quelqu’un d’autre, par un objet.
Avoir une relation sexuelle quand on en a envie. Et ne pas en avoir quand on n’en pas envie.
Disposer de son corps, comme et quand on en a envie.
Jouer.
Expérimenter.
Se chercher.
Se découvrir.

S’ouvrir à de multitudes de possibilités, de sensations sans honte.

S’aimer. Et aimer s’aimer.

S’aimer tendrement. Violemment. Avec douceur. Tous les jours, plusieurs fois par jour. S’aimer seule, et en présence d’autrui.
Une sexualité libre et libérée, c’est une sexualité épanouie. C’est s’écouter. Écouter ses désirs, ses envies, ce qui nous refracte aussi. C’est écouter son corps. Connaître son corps. Apprendre ce que l’on aime, ou pas, ce qui nous fait vibrer ou nous crispe.
Les gestes, comportements, mots qui nous allument.

 

Le féminisme sexuel ne s’adresse pas qu’aux femmes.

Messieurs, l’épanouissement sexuel est bénéfique pour les deux parties d’un couple. Pensez à elle et elle pensera à vous. Donnez pour recevoir.

Le but recherché est l’égalité.. Les hommes ont alors également tout à y gagner.

Je vous laisse avec une vidéo très sympa sur le féminisme vu par Orelsan et Gringe!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.