Éjaculation féminine et Femme fontaine

Aujourd’hui je reviens pour te parler d’un sujet que j’ai déjà abordé sur ce blog mais pour lequel un seul article ne suffit pas.

Je t’en ai donc déjà parlé mais il y a plusieurs années je me suis découverte femme fontaine.

Je t’ai parlé de mes sentiments à ce sujet et de mon cheminement jusqu’à l’acceptation notamment grâce à mon chéri et aux témoignages sur internet. Je t’ai aussi expliqué en quoi cela affectait ma vie sexuelle quotidiennement.

Aujourd’hui je vais te parler d’un point de vue plus théorique et scientifique.

Parce que je pense qu’il est important de connaître son corps et que je trouve le nombre d’informations sur le sujet beaucoup trop faible et très souvent erroné.

Internet, démêler le vrai du faux

Quand j’ai découvert que j’étais fontaine, j’ai d’abord tapé « envie d’uriner pendant rapport sexuel » ou un truc dans ce style. Le terme de femme fontaine est alors apparu en même temps que le concept d’éjaculation féminine. J’ai alors ensuite recherché le plus simplement du monde « femme fontaine » sur Google. À ce moment-là les infos qui ressortaient c’était surtout pour apprendre à le devenir. Ouais super mais du coup je sais faire, autre chose s’il te plaît Monsieur Google ?

En suite venait le manque d’informations. Des hypothèses : est-ce du pipi, est ce que cela provient des glandes de Skène, mais qu’est-ce donc ?

Et des affirmations que je pouvais toutes réfuter : C’est incolore ( en témoignent mes draps blancs ) , inhodore ( quand on a le nez bouché peut-être ), cela survient lors d’un orgasme plus intense que les autres ( euh… non?).

Ce que j’en sais maintenant :

L’éjaculation féminine et le phénomène de femme fontaine sont deux choses complêtement différentes.

L’éjaculation féminine :

L’éjaculation féminine est dûe au glandes de Skène, qui sont en réalité la prostate féminine. Vous savez la prostate, cette merveille qui produit en partie le sperme de nos monsieurs ? Bon et bien les glandes de Skène qui entourent le méat urinaire en sont l’équivalence. Elles ont pour fonction, comme chez l’homme de sécréter un liquide lors de l’orgasme. Ce liquide serait expulsé par le vagin et en quantité infimes ce qui fait qu’il n’est pas distingué de la lubrification déjà présente.

Toutes les femmes ne peuvent théoriquement pas éjaculer : en effet toutes les femmes n’auraient pas des glandes de skène aussi développées les unes que les autres.

La femme fontaine :

Pour la femme fontaine c’est une autre histoire. Suite à des études et recherches, des gynécologues et sexologues en sont arrivés à la même conclusion. Enfin aux mêmes conlusions plutôt. Primo la femme fontaine n’a pas besoin d’orgasme pour faire jaillir son liquide. Deuxio, c’est bien du pipi.

Je ne vais pas vous raconter toute l’expérience mais en gros avec des échographies, les scientifiques ont vu la vessie se remplir lors de l’excitation sexuelle et se vider lors de l’émission de liquide. De plus ce liquide est expulsé par le méat urinaire. Bon ça semble assez évident du coup que le liquide de la femme fontaine soit du pipi. De plus on a retrouvé les mêmes composants que l’urine ( urée, créatine…).

Néanmoins, le liquide est tout de même beaucoup plus clair et sent moins fort que l’urine. Jamy, explique nous ! ( ceux qui n’ont pas la ref, vous êtes bannis ! (je rigole…)
Et bien l’urine se formant au fur et à mesure dans la vessie et étant très rapidement expulsée, n’a pas le temps de « macérer » si je puis dire de manière très glamour.

De plus, votre urine dépend fortement de votre ingestion de liquide : plus vous buvez plus votre urine est claire, moins vous buvez plus elle est jaune ( c’est une question de dilution ).

Le point G de la femme fontaine :

Il m’est arrivé de lire que les femmes fontaines possédaient une différence anatomique au niveau du point G et que c’est par sa stimulation qu’elles émettaient le liquide. ( Non je dirais pas qu’elles font pipi, je suis pas encore prête pour ça..).

Bon que les choses soient claires : il n’y a aucune preuve de différences anatomiques entre les femmes fontaines et celles qui n’expérimentent pas ce phénomène.

En effet une stimulation du (théorique) point G faciliterai le phénomène. En réalité c’est surtout que stimuler cette zone du vagin, mets une certaine pression sur l’urètre. Conclusion, ça donne envie de faire pipi.

Ne croyez pas pour autant que c’est le seul moyen, d’ailleurs je doute que vous arriviez à quoi que ce soit en vous contentant de faire des petits mouvements de va-et-vient avec deux phalanges.

Le « squirt » comme dit en anglais, peut survenir ne serait-ce qu’avec une stimulation clitoridienne. Par exemple avec un womanizer. C’est redoutablement efficace.

Ce qu’il faut retenir :

  • L’éjaculation féminine et la femme fontaine sont deux choses différentes.
  • Elles ne sont pas pour autant incompatibles puisque certaines femmes couplent ces deux phénomènes au même moment.
  • Il n’y a pas de différence anatomique entre les femmes fontaines et celle qui n’ont rien
  • Le liquide expulsé lors du phénomène de femme fontaine est de l’urine
  • Ce n’est pas lié à une incontinence urinaire
  • Il ne sert à rien d’en complexer pour autant, et aimer ça de fait pas de vous des urophiles
  • Le liquide expulsé n’aura pas toujours la même couleur ou odeur, mais sera pour autant rarement complêtement inodore
  • L’expulsion de liquide par la femme fontaine ne correspond pas ( forcément ) à un orgasme
  • Ce n’est pas une maladie ( !!! ) – ne venez pas parler de symptômes ou de traitements…
  • Tous les hommes ne sont pas dégoûtés : certains adorent ça et le recherche
  • Vous avez le droit de mal le vivre, ou d’aimer ça les jugements des autres ne comptent pas
  • Non ce n’est pas sale
  • Les images des films pornos sont souvent truquées
  • Les émissions ne sont pas systématiques et elles peuvent parfois survenir plusieurs fois lors d’un même rapport
  • Vous n’avez pas besoin d’une aide extérieure ( oui vous pouvez y arriver toute seule comme une grande )

Je suis plus qu’exaspérée de lire partout sur internet  » Une femme fontaine est une femme qui au moment de l’orgasme libère en quantité abondante un liquide semblable à de l’eau : inodore, incolore et insipide ».  Chaque mot de cette phrase est faux.

 

Disclaimer : Évidemment, toutes les informations données ici sont le résultat de nombreuses recherches et de mon expérience. Je ne prétend pas avoir la science infuse, je crois que ce que j’ai écrit est vrai. Cependant si tu as des informations supplémentaires ( articles scientifiques, expérience … ) je suis preneuse, tous les commentaires sont les bienvenus tant qu’ils restent bienveillants.

2 commentaires sur “Éjaculation féminine et Femme fontaine”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.